dimanche 13 mai 2018

ADN et Généalogie VIIe

Puisque le fer est encore chaud, gardons le à l'ouvrage et regardons en détail les tests ADN et leurs bases de données.

Tout d'abord il faut comprendre qu'il existe 3 grandes familles de tests

Chacune de ces familles de tests à plusieurs variantes, pour cet opus et afin de ne pas vous noyer sous les détails techniques, je resterais à un niveau généraliste.

Le point commun à ces trois tests est l'échantillon de départ et souvent la machine de séquençage. Ainsi un même échantillon peut permettre de générer les trois types de données. Ces données sont inclusives dans l'ordre descendant, c'est à dire qu'un séquençage complet contient toutes les informations nécessaires à une emprunte, qui elle même contient les infos du test de généalogie génétique.

Le premier séquençage complet date de 2003, a nécessité le travail de 20000 personnes pendant 13 ans et a couté 3 milliards de dollars. Actuellement il dure quelques heures pour quelques centaines d'euros. En conséquence le nombre de profils séquencés dans le monde a explosé. Ils étaient une centaine en 2009, 200 000 en 2013 et on estime que le milliard d'individus devrait être atteint en 2022. Dès 1998, voyant le potentiel financier derrière la détention d'un fichier de données génétiques d'un pays à la population génétiquement très homogène, la société DeCODE Genetics a persuadé le gouvernement islandais de lui louer 12 ans l'accès aux données génétiques de sa population de 300 000 habitants. En 2003, la Cour suprême islandaise annule ce contrat, jugé anticonstitutionnel. En Angleterre, le programme Genomics England a été lancé en aout 2014 pour séquencer le génome de 100 000 personnes. En France c'est l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris qui prépare avec la société IntegraGen la future biobanque génétique nationale.

Les empruntes génétiques sont, elles, utilisées depuis 1985. On utilise couramment treize loci (régions de séquence répétée) pour une identification. Chaque locus est composé d’une certaine séquence de répétition (microsatellite) et le nombre de répétitions est parfaitement indépendant des répétitions sur les autres locus. La probabilité d’identification est de 1 chance sur 3x10^12 (parce que 0,2 % de la population mondiale est constituée de jumeaux monozygotes). En France au 1er janvier 2015, le Fichier national automatisé des empreintes génétiques comptait 2 752 953 profils génétiques de personnes dûment identifiées, soit approximativement 4 % de la population française, plus 254 038 traces non identifiées. 83 % des personnes sont fichées en tant que mis en cause — et donc présumées innocentes ; leurs empreintes sont conservées pendant vingt-cinq ans —, 17 % en tant que personnes « condamnées » (leurs empreintes seront conservées quarante ans). Pour aller plus loin et comprendre les enjeux sociaux de l'identification ADN, je vous invite à lire ces deux articles 1 & 2

Les tests de généalogie génétique sont eux apparus en 2007. Un des pionniers du secteur 23andMe appartient à Google. Les 5 plus grosses sociétés possèdent à elles seules 16 millions de profils ! Une association américaine de généalogie génétique propose un comparatif.

Ces bases comme montré dans notre opus précédent ne sont pas étanches. Juste deux petits exemples : en 2015, Genentech, une filiale des laboratoires Roche a signé un contrat de 60 millions de dollars pour avoir accès à l’ADN de 12 000 clients de 23andMe atteints de Parkinson ou non et ayant donné leur consentement. La même année, la société californienne a vendu les données génétiques de ses clients à Pfizer dans le cadre de recherche sur les maladies de l’intestin. Le montant de la transaction n’a pas été rendu public.

Le business de l'ADN tourne à fond dans notre dos et les entreprises du secteur ne semblent pas s'encombrer systématiquement de la notion de vie privée et de consentement à la réutilisation des données.

samedi 12 mai 2018

1914-1918

Mise à jour de la base 1914-1918.

Cette base répertorie les soldats de l'armée française Morts pour la France lors de la Première Guerre mondiale par régiments et lieux de décès.

Lire la suite

dimanche 29 avril 2018

ADN et généalogie VIe

Un deuxième article à la suite sur ce sujet car cette semaine comme le titre l'Express : "le tueur du Golden State identifié grâce à des sites de généalogie". Pour mémoire les liens vers les 5 premiers opus : 1er, 2ème, 3ème et 4ème, 5ème

Lire la suite

lundi 2 avril 2018

ADN et généalogie Ve

Cinquième opus de cette série démarrée en 2007 (1er, 2ème, 3ème et 4ème)

Lire la suite

dimanche 11 mars 2018

Droit d'auteur (XXe) et biens communs (Ve)

Ce billet croisé entre les fils du droit d'auteur et celui des biens communs, va tenter de faire un peu d'historiographie de ces deux notions

Lire la suite

dimanche 4 mars 2018

Quelques nouvelles du froid

Deux épisodes documentés du 18e siècle : 1709 & 1783 nous permettent de relativiser la période de froidure actuelle. Le point commun à ces deux périodes sont une combinaison d’éventements origine volcanique, rien de tel dans le "Paris-Moscou" actuel.

Lire la suite

dimanche 25 février 2018

Des heures sombres ?

La Turquie vient de mettre en ligne (le 8 février dernier) ses registres de population via son site gouvernemental. Devant l'afflux de connections, le site n'a pas tardé à crasher, avant de revenir en ligne dans une version plus trapue le 14 février. C'est à priori une bonne nouvelle pour les généalogistes du monde entier ayant des origines en Turquie.

Lire la suite

samedi 17 février 2018

La 5e révolution (IIe)

Le premier opus évoquait en avril 2017, la généalogie en un clic avec l'arrivée de plus en plus massive de portails globaux type Filae/Geneanet d'un côté et d'arbres universels de l'autre. Juste après Stéphane Cosson sur son blog, nous demandait ce que nous souhaiterions laisser à nos descendants dans le cadre de ces nouvelles archives numérisées. La gazette des ancêtres poursuivait le débat en décembre avec 2 clics de plus nous signalant l'arrivée de nouveaux outils ArchiveGrid et Geneafinder. Le sujet vient d'être relancé il y a 10 jours par Delphine Fondu sur le site des Echos.

Lire la suite

dimanche 11 février 2018

Facebook et la généalogie (IIe)

postsFB_FGW.png

Fin 2009, nous avions jeté sur ce blog un œil circonspect sur ce nouveau mode d'échange. 8 ans plus tard, il est l'heure de faire un premier bilan.

Lire la suite

mercredi 24 janvier 2018

Du droit d'auteur (XIXe)

Après un an sans vous parler de ce droit et de ces abus, un petit tour par les livres pour vous montrer que là aussi, les droits de l'usager et de l'auteur reculent au profit des intermédiaires. Dans ce long fil (19e article sur le sujet), voici un petit tri pour vous aider à vous y retrouver

  • sept articles sur le concept général (1, 2, 3, 4, 5, 9, 14)
  • trois plus centrés sur le type de copyright (6, 10, 18)
  • six sur l'exception de panorama (7, 8, 11, 12, 16, 17),
  • trois sur le copyfraud (13, 15, 17)

Oui mais 7+3+6+3 font déjà 19 et non 18 m'objecterez vous, c'est dû au chapitre 17 qui traitait de l'exception de panorama et du copyfraud simultanément !

Lire la suite

samedi 20 janvier 2018

Archives numérisées du canton de Berne (Suisse)

Vous vous souvenez peut-être qu'en 2004, nous avions lancé une pétition pour tenter d'infléchir la position du gouvernement bernois qui souhaitait limiter l'accès aux archives aux généalogistes à : 3 jours par an !!! Malheureusement malgré plus d'un millier de signataires, le gouvernement avait appliqué son projet.

Lire la suite

jeudi 23 novembre 2017

Associations généalogiques : tout à réinventer (IIIe) ?

Peu après le XXIVe congrès national de généalogie, qui s'est tenu du 8 au 10 septembre 2017 au Havre, Pierre Le Clercq, président de la Société généalogique de l’Yonne a écrit aux différents cercles fédérés pour proposer une vision optimiste de l'avenir de la généalogie associative. Il revenait sur une des conférences réservées aux présidents d'associations fédérées et intitulée "La généalogie associative, quel avenir ?". Le sujet est récurrent au sein de la fédération puisque nous avons recueilli vos avis en 2008 et que nous les avons présenté à la conférence de clôture du XXe congrès national de généalogie du vendredi 22 au dimanche 24 mai 2009 à Champs-sur-Marne.

Lire la suite

samedi 21 octobre 2017

Généalogie et commémoration

Alors que nous approchons à grand pas de la période commémorative 1er novembre-11 novembre, je voudrais rebondir sur l'article publié par Stéphane Cosson sur son blog cette semaine et intitulé "La généalogie est-elle une commémoration ? "

Lire la suite

jeudi 5 octobre 2017

Décès de Pierre Vesseron, bénévole de l'Entraide-92

Jean-Claude Keller, Président de Généalogie 92 et coordinateur de l’Entraide-92, nous fait part du décès le 21/09/2017, de Pierre Vesseron, bénévole assidu des Hauts-de-Seine. Pierre était bénévole depuis plus de dix ans pour l'entraide généalogique dans les Hauts-de-Seine : Fil d'Ariane 92 (FDA 92)  […]

Lire la suite

samedi 9 septembre 2017

Cachez ce nom que je ne saurais voir (IIe)

Depuis quelques semaines, plusieurs associations demandent en France, le changement des noms de rues de négriers et le retrait de leurs statues. Cela fait suite aux évènements de Charlottesville où le conseil municipal a voté l'enlèvement de la statue et le renommage nommés du nom du général confédéré Robert Edward Lee.

Lire la suite

samedi 19 août 2017

Zoom sur les sources (IIIe)

Après un premier épisode consacré à la standardisation des sources puis un deuxième épisode centré sur les erreurs possibles, ce troisième opus souhaite rebondir sur l'excellente étude de Laurent Monpouet sur son blog genealogiepratique consacrée aux sources dans les ressources en ligne.

Lire la suite

dimanche 6 août 2017

Les LDS arrêtent la distribution de microfilms

Les mormons (LDS) ont fait de nombreux microfilms de registres qui aident le généalogiste. Depuis la diffusion numérique des archives en France, l’intérêt pour le généalogiste de fréquenter leurs centres généalogiques (FHC) se limitait à qui voulait poursuivre sa généalogie à l'étranger sans faire du tourisme généalogique (c'est expliqué ici dans notre wiki). Et bien ce service va s'arrêter sous sa forme actuelle. En particulier parce que les LDS ont numérisé 1.5 millions de microfilms (soit environ 1.5 milliard d'images) et vont en assurer la diffusion en ligne sur leur site.

Lire la suite

samedi 27 mai 2017

1914-1918

Mise à jour de la base 1914-1918.

Cette base répertorie les soldats de l'armée française Morts pour la France lors de la Première Guerre mondiale par régiments et lieux de décès.

Lire la suite

dimanche 21 mai 2017

Le mot sur le président

En cette période de préparation d'AG, ce petit texte humoristique pour remercier chacun des présidents (l'actuel et les anciens) de FranceGenWeb de leur implication, de leur patience, de leur abnégation...

Lire la suite

dimanche 2 avril 2017

La 5e revolution

  • La généalogie fut pendant longtemps une affaire de vieux messieurs solitaires dans les salles d'archives...
  • La première révolution arriva en généalogie il y a une cinquantaine d'année (1967-1968), avec la création d'un certain nombre d'associations et d'une fédération.
  • La deuxième révolution peut être datée vingt ans plus tard (1987) avec l'arrivée du GEDCOM, des relevés associatifs sur Minitel et du début des microfilmages par les LDS
  • La troisième révolution date de la démocratisation d'internet autour de 1997-1998 et de son application à la généalogie
  • La quatrième révolution a été plus longue a se mettre en place et a commencé en 2003 et dure jusqu'à ce jour et concerne la mise en ligne de fonds d'archives
  • Une cinquième révolution semble se profiler avec la généalogie à portée de clic.

Lire la suite

- page 1 de 33