Couvent des Filles Dieu

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Le couvent des Filles Dieu était situé à l'emplacement de la rue de la Paix - 2e arrondissement.

Description

À l'origine les Filles Dieu sont installées au sud de l'enclos Saint-Lazare, entre la rue du Faubourg Saint-Denis à l'est, la rue de Paradis au nord, la rue Sainte-Anne, devenue la rue du Faubourg Poissonnière à l'ouest, et la rue Basse Villeneuve, absorbée par le boulevard de Bonne Nouvelle, au sud.

« Le couvent des Filles Dieu avait été fondé en 1226 par Guillaume III, évêque de Paris, pour retirer des pécheresses qui, pendant toute leur vie, avaient abusé de leur corps et à la fin estoient en mendicité. Il était d'abord situé dans la couture de l'Échiquier, qui occupe l'emplacement du boulevard Bonne Nouvelle et des rues voisines, et une impasse de ce boulevard en a conservé le nom. »

— Théophile Lavallée, Histoire de Paris, depuis le temps des gaulois jusqu'en 1850.[1]

Lors de la construction de l'enceinte de Charles V, qui devait traverser la couture ou l'enclos des Filles Dieu au niveau de leur Maison, ce premier couvent est démoli et les Filles Dieu sont transférées dans un hôpital situé près de la porte Saint-Denis et de la cour des Miracles

C'est à cet emplacement, angle rue des Filles Dieu et rue Saint-Denis, que le couvent des Filles Dieu est présent sur les plans de Paris en 1760 et 1771. À partir de 1770 les terrains de la communauté des Filles Dieu font l'objet de spéculation immobilière.

Ce couvent est fermé en 1790, il est vendu propriété nationale en 1796 puis l'église et l'ensemble des bâtiments sont détruits[2].

Sur son emplacement on ouvre la rue du Caire, le passage du Caire et la place du Caire (on est en pleine campagne de Napoléon en Égypte) et trois galeries, la galerie Saint-Denis, la galerie Sainte-Foy et la galerie du Caire dont on dit qu'une partie du dallage est constitué par les pierres tombales des religieuses[3].

Plusieurs voie ont porté le nom des Filles Dieu à proximité du couvent, la rue d'Alexandrie était précédemment la rue des Filles Dieu et l'impasse Bonne Nouvelle était précédemment l'impasse des Filles Dieu et, plus anciennement, ruelle Couvreuse et cul de sac des Filles Dieu, la rue Neuve des Filles Dieu supprimée par le boulevard de Bonne Nouvelle.

Voir aussi

Notes et références

  1. Histoire de Paris, depuis le temps des gaulois jusqu'en 1850. T. 2 / par Théophile Lavallée (1804-1865) (page 163)
  2. Épitaphier du vieux Paris : recueil général des inscriptions funéraires des églises, couvents, collèges, hospices, cimetières et charniers depuis le Moyen Âge jusqu'à la fin du XVIIIe / formé et publié par Émile Raunié. Tome IV, Saint-Eustache, Sainte-Geneviève-la-Petite, nos 1512 à 2053 / revu et mis au point par Max Prinet (page 342)
  3. Passages couverts de Paris, Petit Futé, 2009 (page 34)