Auschwitz

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
Entrée de Birkenau (Auschwitz II), vue depuis l'intérieur du camp

Auschwitz-Birkenau ou plus simplement Auschwitz, en allemand Konzentrationslager Auschwitz, était le plus grand camp de concentration et d'extermination du Troisième Reich.

Description

Le camp était situé sur les localités d'Oświęcim (Auschwitz en allemand) et de Brzezinka (Birkenau en allemand), annexées au Reich après l'invasion de la Pologne.

Ce camp, dirigé par les SS, est créé le 27 avril 1940 par Heinrich Himmler et libéré par l'Armée rouge le 27 janvier 1945. En cinq années, plus de 1,1 million d'enfants, de femmes et d'hommes meurent à Auschwitz, principalement des juifs, assassinés dans les chambres à gaz ou morts des suites de mauvais traitements ou encore d'expériences médicales.

Auschwitz était constitué de trois camps principaux, Auschwitz I, Auschwitz II ou Birkenau et Auschwitz III ou Monowitz ou encore Monowitz-Buna. Ces trois camps étaient complétés par une cinquantaine de petits camps.

Monument historique et culturel majeur, qui contribue au « devoir de mémoire », Auschwitz est inscrit depuis 1979 au patrimoine mondial en Pologne de l'UNESCO.

Mémoire

Après sa libération en 1945, Auschwitz reste abandonné pendant deux ans, en 1947 le Parlement polonais décide d'en faire un musée à la mémoire des victimes, le musée national Auschwitz-Birkenau.

Quelques relevés Mémorial

  • Base des déportés 1939-1945
  • Relevé n° 132476, Oświęcim, stèle commémorative, camp d'Auschwitz-Birkenau « À la mémoire des sacrifiés français assassinés par les hitlériens dans ce camp »
  • Relevé n° 131488, Monument commémoratif de la déportation (Auschwitz Birkenau), cimetière du Père Lachaise à Paris, « 1941-1945 Auschwitz Birkenau - Camp nazi d'extermination - Victimes de persécutions antisémites de l'occupant allemand et du gouvernement collaborateur de Vichy, 760.000 juifs de France, hommes, femmes et enfants, furent déportés à Auschwitz. La plupart périrent dans les chambres à gaz - Victimes de la répression policière, 3.000 résistants et patriotes connurent à Auschwitz la souffrance et la mort - Un peu de terre et de cendres d'Auschwitz perpétuent, ici, le souvenir de leur martyre. Lorsqu'on ne tuera plus, ils seront bien vengés. Le seul vœu de justice a pour écho la vie. »
  • Relevé n° 53879, square du Temple à Paris, stèle commémorative aux enfants juifs non encore scolarisés déportés pendant la Seconde Guerre mondiale, inaugurée le 26 octobre 2007 « Arrêtés par la police du gouvernement de Vichy, complice de l'occupant nazi, plus de 11000 enfants furent déportés de France de 1942 à 1944, et assassinés à Auschwitz parce que nés juifs. Plus de 500 de ces enfants vivaient à Paris dans le 3e arrondissement. Parmi eux, 85 tout-petits n'ont pas eu le temps de fréquenter une école. Passant, lis leur nom, ta mémoire est leur unique sépulture. Ne les oublions jamais. 26 octobre 2007 »
  • Relevé n° 131491 Buna-Monowitz-Auschwitz III, cimetière du Père Lachaise à Paris

Liens