Marie Marvingt

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
Marie Marvingt
Marie Marvingt et son ambulance aérienne, 1914, dessin d'Émile Friant

Marie Félicie Elisabeth Marvingt, née à Aurillac dans le Cantal le 20 février 1875 et morte à Laxou le 14 décembre 1963, surnommée « la fiancée du danger »[1], est une pionnière de l’aviation, fondatrice de l'aviation sanitaire, une aviatrice de la Première Guerre mondiale, une journaliste, une sportive de haut niveau[2], une des meilleures alpinistes du début du XXe siècle, une grande nageuse, une championne de tir sportif et une cycliste, fondatrice d'une école de ski de descente et titulaire d'un brevet de chauffeur automobile en 1899.

Parmi ses nombreuses décorations figurent la Légion d'honneur[3] et la Croix de guerre 1914-1918 avec palmes.

Biographie

Détentrice de nombreux records sportifs elle possède également plusieurs brevets de pilote dès 1910[4].

Lors de la Première guerre mondiale elle se déguise en homme et participe sur le front à plusieurs actions militaires dans les rangs du 42e bataillon de chasseurs à pied. Découverte, elle est renvoyée dans ses foyers. Elle demande, et est autorisée, à rejoindre le 3e régiment de chasseurs alpins, volontaire pour la Croix-Rouge, elle devient infirmière de guerre.

Elle reçoit la Croix de guerre 1914-1918 en 1915, après une opération de bombardement sur une caserne allemande, elle devient alors la première femme engagée dans l'aviation militaire à effectuer des missions de combat aérien.

Dans l'entre-deux-guerres, elle devient journaliste correspondante de guerre et officier de santé des armées avec les forces française d'Afrique du Nord.

En 1955, à plus de 80 ans, elle passe son brevet de pilote d'hélicoptères sur un hélicoptère à réaction opérationnel.

Elle est inhumée au cimetière de Préville à Nancy, allée R, avec son père Félix et son frère Eugène[5].

Une plaque commémorative est apposée au 8, place de la Carrière, à Nancy, ancienne adresse de Marie Marvingt « Ici vécut la fiancée du danger Marie Marvingt (1875-1963) Sportive universelle. Créatrice, pionnière de l'aviation sanitaire »[1].

En 2004, la Poste française a édité un timbre postal en hommage à Marie Marvingt[6].

Bibliographie

  • Marie Marvingt : la femme d'un siècle, Rosalie Maggio, Marcel Cordier, Sarreguemines : Pierron, 1991[7]

Annexes

Liens

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Marie Marvingt la fiancée du danger
  2. (fr) Notice bibliographique sur catalogue.bnf.fr
  3. Base L E O N O R E
  4. Liste Numérique des Brevets des Pilotes Aviateurs délivrés avant le 2 aout 1914
  5. Tombe de Marie Marvingt
  6. Timbre 5373164: Marie Marvingt
  7. (fr) Notice bibliographique sur catalogue.bnf.fr