René Louis de Voyer de Paulmy

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
René Louis de Voyer de Paulmy

René Louis de Voyer de Paulmy, marquis d'Argenson, né à Paris le 18 octobre 1694 et mort au château de Segrez à Saint-Sulpice-de-Favières le 26 janvier 1757, est un homme d'État et écrivain.

Biographie

Fils aîné du lieutenant général de police Marc René de Voyer de Paulmy et de Marguerite Le Fèvre de Caumartin, frère de Pierre Marc de Voyer de Paulmy également lieutenant général de police.

Il épouse Marie Madeleine Françoise Méliand en 1718. Il auront deux enfants, Antoine René, marquis d'Argenson, (1722-1787), qui épouse Anne Louise Jacquette Dangé (1723-1745) en première noce et Suzanne Marguerite Fyot de la Marche en secondes noces, et Marie Madeleine Catherine, qui épouse Yves Marie Desmarets de Maillebois (1715-1791).

Conseiller d'État. Membre honoraire de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1733. Secrétaire d'État aux Affaires étrangères de Louis XV de 1744 à 1747.

La rue d'Argenson rend hommage à cette famille, l'impasse de l'Hôtel d'Argenson conduisait à l'hôtel de Marc René.

Il nous laisse le Journal et mémoires du marquis d'Argenson publiés pour la première fois d'après les manuscrits autographes de la Bibliothèque du Louvre, pour la Société de l'histoire de France, par E. J. B. Rathery[1][2].

Voir aussi

Notes et références

  1. Journal et mémoires du marquis d'Argenson Tome 1
  2. Journal et mémoires du marquis d'Argenson Tome 2