Éléphant de la Bastille

De WikiGenWeb
Révision de 18 avril 2016 à 10:04 par FredoB (discussion | contributions) (relecture)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Gravure de 1834 représentant le projet
Place de la Bastille, 1841, la colonne et l'éléphant

L'Éléphant de la Bastille, ou fontaine de l'Éléphant, est un projet napoléonien de fontaine au centre de la place de la Bastille, dans les 4e, 11e et 12e arrondissements de Paris.

Description

Cette fontaine monumentale devait être alimentée par l'eau de l'Ourcq acheminée par le canal Saint-Martin, elle devait être surmontée de la statue colossale d'un éléphant portant un howdah[1] en forme de tour.

Sa construction, supervisé par Vivant Denon, est tout d'abord confié à l'architecte Jacques Cellerier, puis, après 1812, à l'architecte Jean Antoine Alavoine (1778-1834).

Sa réalisation est remise en cause par la chute de Napoléon.

Un nouveau projet voit le jour, l'éléphant est alors remplacé par une statue de Paris, réalisée par Jean-Pierre Cortot (1787-1843), les travaux toujours confiés à Alavoine et supervisés par Quatremère de Quincy sont adjugés en juin 1830 avant d'être interrompus le mois suivant par la Révolution des Trois Glorieuses.

C'est finalement la colonne de Juillet qui sera installée sur les fondations qui devaient soutenir la fontaine de l'Éléphant. Le bassin circulaire et la base en marbre blanc actuellement à la base de la colonne ont été réalisés pour la fontaine.

L'eau devait jaillir de huit bouches disposées autour du socle, l'ensemble, pesant 170 tonnes, devait être supporté par une voûte en berceau au dessus du canal Saint-Martin, un escalier, aménagé dans une des pattes de l'éléphant, devait permettre de monter à l'intérieur de l'animal pour accéder à une plate-forme.

La statue de l'éléphant n'a jamais atteint la phase du bronze, mais un modèle en plâtre grandeur nature, réalisée par le sculpteur Pierre Charles Bridan, assisté d'Antoine Mouton dit Moutoni, est élevé en 1814 sur la place puis détruit en 1846.

Objet de curiosité pendant presque 30 ans.

Voir aussi

Notes et références

  1. Sorte de palanquin, très généralement porté par un éléphant, et placé sur le dos de l'animal