Prison Saint-Lazare

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
La prison Saint-Lazare, en 1912
Le chemin de ronde, en 1913
Les cryptes, en 1913

La prison Saint-Lazare est une ancienne prison de Paris, elle était située dans les bâtiments de la maison mère de la maison Saint-Lazare, dans l'enclos Saint-Lazare.

Histoire

Vers la fin du XVIIe siècle Saint-Lazare sert de maison de correction pour jeunes débauchés enfermés sur la demande de leur famille, mais aussi pour des prêtres indisciplinés et des aliénés[1].

En 1792-1793 les Lazaristes sont dispersés suite au décret de la Convention sur la suppression des Ordres religieux et en 1794 un autre décret de la Convention reconnaît Saint-Lazare comme prison.

Prison sous la Terreur

Sous la Terreur Saint-Lazare verra nombre de ses prisonniers monter sur l'échafaud, on donne le chiffre de 165 exécutions les 6, 7 et 8 thermidor rien que pour la prison Saint-Lazare[2].

Après la Révolution Saint-Lazare devient une prison pour femme.

Prison pour femmes

C'est une prison et aussi une sorte de lieu de punition et un hôpital-prison pour les prostituées, l'internement administratif des filles y est possible sur simple avis médical, la visite médicale est obligatoire pour les prostituées.

Saint-lazare sert également de maison de correction pour jeunes filles.

La prison Saint-Lazare est fermée en 1927.

De la prison à l'hôpital

L'ancienne prison devient vers 1930 la « maison de santé Saint-Lazare », toujours pour les femmes, puis, après que la préfecture cesse d'administrer cette maison vers 1961, elle est cédée à l'Assistance publique, et devient l'hôpital Saint-Lazare, qui ferme définitivement fin 1998.

C'est à l'hôpital Saint-Lazare qu'étaient conduites de forces les prostituées jusqu'en 1975.

Il ne reste actuellement de la prison et de l'hôpital Saint-Lazare que l'infirmerie et la chapelle construites toutes deux par Louis-Pierre Baltard en 1834 et dont les bâtiments ont été restaurés en 1931 par Gaston Lefol.

L'ensemble des bâtiments subsistants sont inscrits au titre des monuments historiques[3].

Annexes

Liens

Notes et références

  1. Histoire de Saint-Lazare (1122-1912) Eugène Pottet 1912 (P.22)
  2. Conspiration de Saint-Lazare sur wikipedia
  3. « Notice no PA75100008 », base Mérimée, ministère français de la Culture