Parc des Buttes Chaumont

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Le parc des Buttes Chaumont est un jardin public situé dans le 19e arrondissement de Paris.

Description

Ce parc est aménagé sur le massif rocheux nommé butte Chaumont, ou de Chaumont, sur l'emplacement d'anciennes carrières.

C'est la partie la plus accidentée par les carrières à ciel ouvert de la butte Chaumont, elle est transformée en parc par l'ingénieur Jean-Charles Alphand, secondé par les ingénieurs des Ponts et Chaussées Jean Darcel et Eugène Belgrand ainsi que l'architecte paysagiste Jean-Pierre Barillet-Deschamps à la demande de l'Empereur Napoléon III, le parc est inauguré en 1867.

D'une superficie de plus de 24 hectares, le parc des Buttes Chaumont est le cinquième plus grand espace vert de Paris, après le bois de Vincennes, le bois de Boulogne, le parc de la Villette et le jardin des Tuileries.

Voies du parc des Buttes Chaumont

Carte du parc des Buttes Chaumont.
Parc des Buttes Chaumont Alphand 1867

Le parc possède des avenues et une route, une île, l'île du Belvédère, et quelques ponts, dont le pont suspendu et le pont des Suicidés, ces voies ne sont pas reprises dans la nomenclature officielle des voies de Paris, sauf l'avenue du Général San Martin.

Pavillons du parc des Buttes Chaumont

Les constructions des pavillons des gardes et des bâtiments de loisirs sont confiées à l’architecte de la ville Gabriel Davioud, déjà l’auteur de celles du Bois de Boulogne.

Sur le plan du « Parc des Buttes Chaumont Alphand 1867 »[1] on recense et positionne 18 éléments sur la carte, dont 6 « Maison de Garde Portier », 1 « Maison de Garde », 1 « Magasin » et 3 « Café Restaurant ».

Les numéros donnés ci-dessous permettent de situer les éléments sur la carte de 1867[1], mais attention à l'orientation de cette dernière.

Maison de Garde Portier

  • Pavillon de la porte Armand Carrel (numéro 10 sur le plan de 1867)
  • Pavillon de la porte Bolivar (numéro 18 sur le plan de 1867)
  • Pavillon de la porte Botzaris (numéro 1 sur le plan de 1867)
  • Pavillon de la porte Crimée (numéro 4 sur le plan de 1867)
  • Pavillon de la porte Fessart (numéro 13 sur le plan de 1867)
  • Pavillon de la porte Secrétan (numéro 15 sur le plan de 1867)

Maison de Garde

  • Pavillon ? (numéro 12 sur le plan de 1867)

Magasin

  • Pavillon ? (numéro 3 sur le plan de 1867)

Café Restaurant

  • Pavillon du Chemin de Fer, aussi sous les noms de Chalet du Chemin de Fer, Pavillon Weber et Rosa Bonheur (numéro 2 sur le plan de 1867)
  • Pavillon du Lac (numéro 11 sur le plan de 1867)
  • Pavillon Puebla, avenue Darcel (numéro 16 sur le plan de 1867)

Autres éléments

  • Belvédère (numéro 5 sur le plan de 1867)
  • Source (numéro 6 sur le plan de 1867)
  • Source de la cascade (numéro 7 sur le plan de 1867)
  • Grotte et Cascade (numéro 8 sur le plan de 1867)
  • Rotonde (numéro 9 sur le plan de 1867)
  • Belvédère (numéro 14 sur le plan de 1867)
  • Belvédère (numéro 17 sur le plan de 1867)

Voir aussi

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Alphand, Adolphe (1817–1891) : Les Promenades de Paris. Planches. Rothschild Éditeurs. Paris 1867-1873