Marietta Martin

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
Plaque commémorative, 34 rue de l'Assomption, Paris 16e. « Marietta Martin, arrêtée ici, 8.2.42. Morte pour la France, Francfort-sur-le-Main, 12.11.44. »

Marietta Martin, née le 4 octobre 1902 à Arras et morte le 11 novembre 1944 à Francfort-sur-le-Main, est un écrivain et une résistante.

Biographie

Fille d’Arthur Martin, rédacteur en chef du Courrier du Pas-de-Calais, quotidien d’Arras, et d'Henriette Martin-Le Dieu.

Elle écrit aussi sous le pseudo de François Captif.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle entre dans le Réseau Hector, groupe de combat et de renseignement de la zone nord.

Arrétée rue de l'Assomption le 8 février 1942, elle est inculpée de « rédaction et diffusion de publications clandestines » et incarcérée à la prison de la Santé puis déportée le 16 mars 1942 en Allemagne dans plusieurs établissements. Elle est condamnée à mort, le 16 octobre 1943, par le « tribunal populaire » de Sarrebruck pour « complicité avec l'ennemi ». Transférée de Cologne à Francfort-sur-le-Main, elle y meurt le 11 novembre 1944. En 1949, son corps est rapatrié à Paris, elle est inhumée avec les honneurs militaires dans un des cimetières de Clichy.

Hommages

Marietta Martin est décorée à titre posthume de la Légion d'honneur et de la Croix de guerre avec palmes le 18 avril 1946. Elle fait l'objet d’une citation à l'ordre du corps d'armée en date du 26 août 19479. Elle est faite sous-lieutenant, au titre des Forces françaises combattantes.

Marietta Martin fait partie des 157 écrivains morts pour la France dont le nom figure au Panthéon de Paris sous une plaque portant la mention : « Ici sont enfermés les hommages rendus le 2 juillet 1949 aux écrivains morts pour la France pendant la guerre 1939-1945 ».

Une plaque commémorative à son nom est déposée 34, rue de l'Assomption « Marietta Martin, arrêtée ici, 8.2.42. Morte pour la France, Francfort-sur-le-Main, 12.11.44. » (Relevé n° 53940)

La rue Marietta Martin, voie du 16e arrondissement de Paris, Muette lui rend hommage.

Voir aussi

Liens et documents externes