Gene@FUTUR

Révision de 19 juillet 2013 à 04:10 par Markus3 (discussion | contributions) (Quel avenir pour ces témoignages ? : bricole typo ... espace)

Révision de 19 juillet 2013 à 04:10 par Markus3 (discussion | contributions) (Quel avenir pour ces témoignages ? : bricole typo ... espace)

Gene@FUTUR

Futur.png


Messages à nos descendants

Responsable Renaud Anzieu
Création 2001
Créateur O.Gousse et E.Visseaux

Lien vers : Gene@FUTUR

Nous, généalogistes de ce début de XXIème siècle, connaissons la valeur du témoignage, de la trace laissée, l'importance du quotidien et la richesse de ses récits ...

C'est à vous, nos enfants, petits-enfants, mais aussi et surtout descendants de 2100 et plus, que nous n'aurons pas eu la chance de connaître, que ce site s'adresse.

Sera-t-il encore lisible ? Nous voulons le croire, pour vous ; pour que vous ayiez cette joie, que nous-mêmes n'avons pas pu avoir, de découvrir un message écrit spécialement à votre intention, par-delà les années, les décennies ou les siècles, et qui dirait simplement : Vos ancêtres, c'était nous !

Ils nous ont confié leurs textes...

Quel avenir pour ces témoignages ?

Ce site a été créé par O.Gousse et E.Visseaux en 2001 et a été géré par eux jusqu'en 2007. Il est actuellement hébergé par FranceGenWeb.

Nous n'avons aucune certitude sur les gestionnaires du site dans 10, 20 ou 50 ans ... mais comme Olivier et Emmanuelle nous sommes confiants : Les esprits chagrins ne manqueront pas de dénoncer l'incertitude du devenir d'un tel site ; nous en sommes conscients, mais avons pris le parti de croire en sa pérennité, sous quelque forme que ce soit. (O.Gousse et E.Visseaux - 2001).


... Rejoignez-les ! Comment participer ? Pour contribuer à ce site, vous pouvez écrire votre propre page avec vos nom et année de naissance si vous le souhaitez, votre texte et votre photo, ainsi que, pourquoi pas, photos ou documents d'illustration... Il vous sera bien sûr possible à tout moment de modifier, enrichir ou supprimer vos contributions, sur simple demande de votre part. Et même de bloquer cette page pour en empêcher la modification.