Montmartre

De WikiGenWeb
(Redirigé depuis Faubourg Montmartre)
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Monmartre au XVIIe siècle
Moulins de Montmartre (Hippolyte Bayard, vers 1842)
Basilique du Sacré Cœur, vue de la Rue de la Barre, eau-forte de Charles Pinet

Montmartre, ou la butte Montmartre, est une butte de Paris qui donne son nom à l'arrondissement des Buttes Montmartre (18e arrondissement de Paris) et au quartier administratif du faubourg Montmartre (partie sud-est du 9e arrondissement de Paris)[1], plus anciennement il avait donné son nom au quartier du faubourg Montmartre de l'ancien 2e arrondissement et au quartier de Montmartre de l'ancien 3e arrondissement[1] et, encore plus anciennement, c'est le 6e quartier de Paris dans ses limites de 1760 (partie du 2e puis dès 1773 parties du 2e et du 9e arrondissement de Paris)[2], c'est également un faubourg et une ancienne commune du département de la Seine.

Description

Domaine de l'abbaye de Montmartre, ou abbaye royale de Montmartre, sur la butte Montmartre, autour de l'église Saint-Pierre de Montmartre, fondée par Louis le Gros en 1155, fermée en 1790, vendue en 1794 et démolie, sauf l'église, entourée par le cimetière du Calvaire, qui en est le seul vestige. En 1657 le canton appelé la Nouvelle France dépendait aussi de la paroisse de Montmartre.

Montmartre (6e quartier, faubourg) est présent sur les plans de Paris en 1760 et 1771, la butte reste hors champ mais est partiellement dessinée sur le plan de Jaillot de 1762.

Antiquité

La butte Montmartre a été occupée dès l'Antiquité, on trouve des mentions anciennes de ruines gallo-romaines, au XIXe siècle on découvre les fondations d'un Temple dont l'emplacement est aujourd'hui perdu, sans doute attribué à Mars, alors qu'un autre temple, vers le Sacré-Cœur et l'église de Montmartre aurait été dédié à Mercure[3]. Un édifice de type balnéaire était situé vers la source du But, à côté de l'ancien tracé de la rue de la Fontaine du But, vers le croisement de la rue Lamarck et de la rue Caulaincourt[3].

Quartier de Paris

Dès la construction de l'enceinte des Fossés jaunes de 1633 à 1636 Paris s'étend dans les 1er et 2e arrondissements actuels, sur la limite actuelle des grands Boulevards. Le quartier de Montmartre est sans doute limité à l'origine par la partie nord du 2e arrondissement, bordé au nord et hors les murs par les Porcherons, le faubourg Montmartre et la Nouvelle France.

Les faubourgs de Paris sont annexés et érigés en faubourg au cours du XVIIIe siècle.

Dès 1773, d'après le plan du quartier Montmartre de Jaillot, la partie sud du 9e arrondissement est incluse dans le quartier Montmartre. Avec la construction du mur des Fermiers généraux à partir de 1785 c'est toute la partie de Montmartre située dans le 9e arrondissement qui passe dans Paris.

En 1773, toujours d'après Jaillot, le quartier Montmartre comporte tout ou partie des voies suivantes : Rue d'Antin, Rue d'Artois (9e), Rue Basse du Rempart, Rue Baudin, Rue de Bellefond, Rue Bergère (9e), Rue Cadet, Rue des Capucines, Rue Chabanais, Rue de Chantereine ou des Postes, Rue de Chantrelle, Rue de la Chaussée d'Antin, Rue de Cléry, Rue Colbert, Rue du Coq (9e), Rue Coquenard, Rue du Croissant, Rue de la Croix Blanche (9e), Rue d'Enfer (9e), Rue du Faubourg Montmartre, Rue Feydeau, Rue des Filles Saint-Thomas, Rue des Fossés Montmartre, Rue Gaillon, Rue de Gramont, Cul de sac de la Grange Batelière, Rue de la Grange Batelière, Rue du Gros Chenèt, Rue des Jeux neufs, Rue Joquelet, Rue La Feuillade, Rue Louis le Grand, Rue du Mail, Rue des Martyrs, Ruelle des Mathurins, Rue Ménars, Rue Montmartre, Rue Neuve des Petits Champs, Rue Neuve Saint-Eustache, Rue Notre-Dame de Lorette (ancienne), Rue Notre-Dame des Victoires, Rue des Petits Pères, Rue Poissonnière, Rue des Porcherons (Saint-Lazare), Rue des Postes (9e), Rue de Provence, Chemin du Rempart, Rue de Richelieu, Rue de Rochechouart, Rue Royale (9e), Rue Saint-Augustin, Rue Saint-Fiacre, Rue Saint-Georges, Rue Saint-Lazare, Rue Saint-Marc, Cul de sac Saint-Pierre (2e), Rue Saint-Pierre (2e), Rue Saint-Roch (2e), Rue Sainte-Anne (1er)(2e), Rue Sainte-Anne (9e)(10e), Rue du Sentier, Rue Taitbout, Rue de la Tour d'Auvergne, Rue de la Tour des Dames, Place des Victoires, Rue Vide-Gousset et Rue Vivienne.

Aujourd'hui Montmartre n'est plus administrativement un quartier, c'est le nom de l'arrondissement des Buttes Montmartre (18e arrondissement de Paris), mais il fait toujours référence au quartier historique situé sur la butte Montmartre.

Commune de Montmartre

De 1789 à 1860 Montmartre, du moins la partie haute, le mur des Fermiers généraux, ayant séparé l'ancienne paroisse en deux, est une commune de l'ancien département de la Seine, elle est délimitée au nord par la commune de Saint-Ouen, à l'est par le chemin des Poissonniers et La Chapelle, au sud par le mur des Fermiers généraux et à l'ouest par la commune de Clichy, puis, après 1830, la commune des Batignolles-Monceau. La commune comprend le village de Clignancourt.

En 1860 lors de l'extension de Paris à l'enceinte de Thiers, la commune de Montmartre est supprimée et son territoire est réparti entre Paris, dans le quartier des Grandes Carrières et le quartier de Clignancourt, et, pour une petite partie, à la commune de Saint-Ouen.

Faubourg Montmartre

Le faubourg Montmartre en 1760 correspond à la même délimitation qu'aujourd'hui, le long de la rue du Faubourg Montmartre. Le faubourg est situé, et ça tombe bien, dans le quartier administratif du faubourg Montmartre[1].

Au fil de Montmartre

Voir aussi

Notes et références