Couvent et collège des Bernardins : Différence entre versions

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
m (catégorisation ; relecture)
m (relecture)
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 8 : Ligne 8 :
 
Il est fondé par Étienne de Lexington, abbé de Clairvaux, et construit à partir de 1248.
 
Il est fondé par Étienne de Lexington, abbé de Clairvaux, et construit à partir de 1248.
  
Ce couvent est présent sur les [[plans de Paris en 1760 et 1771]]. C'est sur les terrains de ce couvent qu'est installé en 1774 le troisième [[marché aux veaux de Paris]].
+
Ce couvent est présent sur les [[plans de Paris en 1760 et 1771]]. C'est sur les terrains de ce couvent qu'est installé en 1774 le troisième [[marché aux veaux de Paris]]. Dans l'enclos des Bernardins est également construit l'hôtel qui hébergera le [[couvent des Miramiones]].
  
 
En 1790, le collège devient bien national. L'église, abandonnée et devenue carrière de pierres, est détruite par le tracé de la [[rue de Pontoise]] puis rasée lors du percement du [[boulevard Saint-Germain]].
 
En 1790, le collège devient bien national. L'église, abandonnée et devenue carrière de pierres, est détruite par le tracé de la [[rue de Pontoise]] puis rasée lors du percement du [[boulevard Saint-Germain]].
Ligne 19 : Ligne 19 :
  
 
== Voir aussi ==
 
== Voir aussi ==
 +
* [[Prisons de Paris]]
 
* [[Rues de Paris et de ses faubourgs entre 1760 et 1771, correspondances avec les rues actuelles]]
 
* [[Rues de Paris et de ses faubourgs entre 1760 et 1771, correspondances avec les rues actuelles]]
  

Version actuelle en date du 13 août 2016 à 15:30

Vue extérieure

Le couvent et collège des Bernardins était situé rue de Poissy - 5e arrondissement.

Description

Le couvent était situé entre l'église Saint-Nicolas du Chardonnet et le collège du Cardinal Lemoine. Son accès se faisait par la rue des Bernardins.

Il est fondé par Étienne de Lexington, abbé de Clairvaux, et construit à partir de 1248.

Ce couvent est présent sur les plans de Paris en 1760 et 1771. C'est sur les terrains de ce couvent qu'est installé en 1774 le troisième marché aux veaux de Paris. Dans l'enclos des Bernardins est également construit l'hôtel qui hébergera le couvent des Miramiones.

En 1790, le collège devient bien national. L'église, abandonnée et devenue carrière de pierres, est détruite par le tracé de la rue de Pontoise puis rasée lors du percement du boulevard Saint-Germain.

Le bâtiment principal devient prison pour les galériens, on y déplore de nombreuses victimes lors des massacres de septembre 1792, puis, à partir de 1845, une caserne de pompiers.

Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 10 février 1887[1].

En 2001 il est racheté par le diocèse de Paris et depuis 2009, il abrite l'Académie catholique de France.

Voir aussi

Notes et références

  1. «  Ancien couvent des Bernardins », base Mérimée, ministère français de la Culture