Chef lieu de canton pour l'an VII et l'an VIII

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Par la loi du 23 fructidor de l'an VI (30 août 1798), est instituée l'obligation de célébrer les mariages au chef-lieu du canton et ce à partir du 1er vendémiaire de l'an VII (22 septembre 1798).

Cette obligation est restée en vigueur jusqu'au 7 thermidor de l'an VIII (26 juillet 1800), d'où la difficulté parfois de localiser un mariage sur cette période.

La base des communes de FranceGenWeb comporte l'indication du canton de rattachement sur cette période pour environ un quart des communes.

Les cantons ont été créés en même temps que les départements en 1790.

Le découpage administratif du territoire en départements, districts, cantons, communes effectué en 1790 subit un certain nombre de remaniements.

Loi du 28 pluviose an VIII (17 Février 1800), qui réorganise l'administration départementale et également sur certains départements un remaniement du découpage en cantons.

Loi du 8 pluviose an IX (28 janvier 1801) qui apporte une réduction importante du nombre des cantons.

Entre 1790 et l'an IX, d'autres arrêtés apportèrent localement des modifications. Certains cantons établis en 1790 ont eu une existence très éphémère. Par exemple, Arleuf (58), chef-lieu de canton uniquement sur l'an VIII et Mons-en-Laonnois (02) établi en chef-lieu de canton en 1790 mais supprimé l'année suivante ...

Voir la liste des communes dont le canton an VIII est identifié