Charly-Oradour, monument commémoratif du massacre d'Oradour-sur-Glane

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

Aux morts des communes de Charly et de Montois-Flanville.

Ces Mosellans, comme beaucoup d'autres furent expulsés vers la "France de l'intérieur", certains à Oradour-sur-Glane (87) où le 10 juin 1944 a eu lieu le massacre des habitants par un détachement de la division SS "Das Reich".

Roger GODFRIN, âgé de 8 ans présent sur les lieux a pu se cacher. Il est le seul rescapé de toute sa famille et est revenu dans son village à Charly. Le conseil municipal, par une délibération du 26 mai 1946, demanda d'ajouter au nom de Charly celui d'Oradour en mémoire des victimes qui représentaient près du quart de la population : 171 âmes et 52 foyers en 1939.

Après quatre années de démarches, en août 1950, Charly devint Charly-Oradour.

La colonne centrale s’élève à quatorze mètres, au pied du Christ se trouve une urne funéraire avec les cendres des martyrs qui porte la date du 10 juin 1944 - les pierres tombales disposées en demi-cercle autour portent le nom et l’âge de chaque victime

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l'agrandir

Relevé Mémorial

Voir aussi

Source

  • Photos : Gérard Schutz