Aqueduc Médicis

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher

L'aqueduc Médicis, ou aqueduc des eaux de Rungis, voulu par Henri IV et achevé par Marie de Médicis au début du 17e siècle, transportait l'eau captée à Rungis et aboutissait à la « maison du Fontainier[1]  » (rue Cassini, avenue de l'Observatoire et avenue Denfert-Rochereau), afin d'alimenter le Palais du Luxembourg et des fontaines parisiennes.

Il est parfois nommé aqueduc d'Arcueil mais cette appellation est ambiguë, en effet l'ensemble des aqueducs d'Arcueil et de Cachan comptent plusieurs aqueducs (aqueduc Médicis, aqueduc de Lutèce, aqueduc de la Vanne dit aussi Belgrand, aqueduc du Loing et du Lunain ...).

Sa partie hors Paris est inscrite au titre des monuments historiques[2] et certains de ses éléments sont classés au titre des monuments historiques.

Aujourd'hui l'eau qu'il transporte encore alimente le lac du parc Montsouris

Fontaines

La fontaine Censier, disparue de nos jours (photographie de Charles Marville, 1865).

En plus du Palais du Luxembourg le projet comprenait de créer 14 fontaines dans la ville, 12 rives gauches et 2 rives droite.

En 1735 et 1737, sur le plan des fontaines, de la ville et des faubourgs de Paris, les différentes conduites des eaux de source et de rivière... par l'abbé Delagrive, on trouve ces fontaines :

  1. Fontaine de l'Abbaye (1715-1717)
  2. Fontaine des Carmélites[3]
  3. Fontaine des Capucins
  4. Fontaine de la Charité
  5. Fontaine des Cordeliers (1717)
  6. Fontaine de la Croix du Trahoir
  7. Fontaine du Diable
  8. Fontaine de Garencière ou Palatine (1715)
  9. Fontaine du Luxembourg, rue d'Enfer
  10. Château d'eau et fontaine du Palais Royal
  11. Fontaine du Pot de Fer[3] (angle rue Mouffetard et rue du Pot de Fer)
  12. fontaine de Richelieu rue de Richelieu
  13. Fontaine Saint-Benoît
  14. Fontaine Saint-Côme (rue des Cordeliers)[3]
  15. Fontaine Saint-Michel (rue de la Harpe)[3]
  16. Fontaine Saint-Victor (alimentée à compter de 1806 par la pompe Notre-Dame)
  17. Fontaine Sainte-Geneviève[3]

Liste à laquelle on ajoute :

  1. Fontaine du collège de Navarre[3] (1625)
  2. Fontaine Saint-Magloire[3] (rue du Faubourg Saint-Jacques)
  3. Fontaine Médicis (ca 1800)
  4. Fontaine Censier[3] (rue Censier) (fontaine du décret de Saint-Cloud de 1806)
  5. Fontaine des Quatre Saisons ou de Grenelle[4] (1739-1745)
  6. Fontaine de l'Institut (fontaine du décret de Saint-Cloud de 1806)

En 1806 l'aqueduc alimente 5 fontaines sur les 58[5][6] existantes et les 15 projetées[7] :

  1. Fontaine Saint-Michel
  2. Fontaine Sainte-Geneviève
  3. Fontaine du Pot de Fer
  4. Fontaine des Carmélites
  5. Fontaine de la rue d'Enfer, au droit de la fontaine des Carmélites

Regards

Plan de l'aqueduc Médicis à la fin du XVIIe siècle. Document conservé aux Archives nationales, Paris (AN, N/III/Seine/626)

Sur les 27 regards d’origine, 23 sont aujourd'hui visibles en surface et 25 existent toujours en sous-sol. Le regard numéroté 26 est un ancien regard de concession, précédemment désigné par une lettre, dans le plan de la fin du XVIIe siècle, il est désigné comme petit regard, la maison du Fontainier était à l’origine le 26ème et dernier regard[8].

Il existe également deux regards non numérotés situés avant le regard numéro 1. Il s’agit du regard des Sources et du regard de la Pirouette situés à Rungis[8].

En plus des sources citées l'aqueduc capte de l'eau dans toute sa première partie (regards 1 à 12) depuis les sources au dessus de Cachan. À partir du XVIIe siècle l'eau des moines de l'abbaye de Saint-Germain des Prés (sources du coteau de Cachan) est stockée dans le regard dit de la fontaine couverte avant de déboucher entre les regards 11 et 12 de l'aqueduc Médicis.

  • Regard des Sources à Rungis (eau en provenance du carré des eaux de Rungis)
  • Regard de la Pirouette à Rungis (eau de la source de la Pirouette et de différentes ramifications, conduite au regard numéro 1 par le chenal du Paray)
  • Regard 1 dit regard Louis XIII ou encore grand regard de Rungis (inscrit aux monuments historiques)[9] à Rungis
  • Regard 2 (inscrit aux monuments historiques)[10] à Rungis, qui était aussi le bassin collecteur et recevait l'eau provenant du carré des sources, l'eau de la source Maillet (tarie) et l'eau provenant des différentes ramifications de la source de la pirouette.
  • Regard 3 dit regard de la Loge (inscrit aux monuments historiques)[11][12] à Fresnes
  • Regard 4 (inscrit aux monuments historiques)[11][13] à Fresnes
  • Regard 5 (inscrit aux monuments historiques)[11] à Fresnes
  • Regard 6 à L'Haÿ-les-Roses
  • Regard 7 à L'Haÿ-les-Roses
  • Regard 8 à L'Haÿ-les-Roses
  • Regard 9 à L'Haÿ-les-Roses
  • Regard 10 à Cachan
  • Regard 11 à Cachan
  • Regard 12 à Cachan
  • Regard 13 à Arcueil
  • Regard 14 à Arcueil (entre deux piliers de l'aqueduc de la Vanne)
  • Regard 15 à Arcueil (dans le parc Vaillant-Couturier)
  • Regard 16 à Arcueil (détruit en surface)[8]
  • Regard 17 à Arcueil (villa G. Edouard)
  • Regard 18 à Arcueil
  • Regard 19 à Gentilly
  • Regard 20 dit regard de Gentilly situé rue de Freiberg à Gentilly
  • Regard 21 à Paris (détruit en surface)[8]
  • Regard 22 à Paris (parc Montsouris)(détruit)[8]
  • Regard 23 dit regard de la ferme de la Santé situé rue de l'Empereur Valentinien (dégagé en 1996 par les travaux de la ZAC Alésia Montsouris, puis démoli et remplacé par une copie du regard 25)[8]
  • Regard 24 à Paris (près de la rue d'Alésia)(détruit)[8]
  • Regard 25 dit regard de Saux situé à l'hôpital La Rochefoucauld à Paris
  • Regard 26 à Paris (à la limite des jardins de l’Observatoire, et 77 avenue Denfert-Rochereau), classé au titre des monuments historiques[14] avec un ancien relais de poste de la Barrière d'Enfer et ses écuries
  • Regard 27 ou Maison du Fontainier (classé aux monuments historiques)[1] située avenue de l'Observatoire à Paris

En aval du Fontainier le réseau des fontaines comportait également différents regards dont le regard de la Demi-Lune, le regard des Écuries et le regard Saint-Magloire.

Le pont-aqueduc

Au-dessus de la vallée de la Bièvre en suivant plus ou moins la limite des communes d'Arcueil et de Cachan, il occupe à peu de chose près l'emplacement du pont de l'aqueduc de Lutèce, construit à l'époque gallo-romaine.

Long de 379 mètres et d'une hauteur maximale de 18,86 mètres, il est l'œuvre de Thomas Francine et de Louis Métezeau. Il est classé au titre des monuments historiques[15].

Annexes

Liens

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Ancien regard de l'aqueduc, dit pavillon des Fontainiers, avec ses réservoirs souterrains des 17e et 19e siècles, ainsi que les escaliers et couloirs de circulation qui leur sont liés, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Arrêté du 10 février 1988.
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4, 3,5, 3,6 et 3,7 Histoire civile, physique et morale de Paris. Par J.- A. Dulaure, Volume 4 Par Jacques-Antoine Dulaure
  4. Fontaines et réservoirs de Paris Les fontaines alimentées par le Médicis sur 400ansaqueducmedicis.org
  5. Dans le décret il est question de 57 fontaines mais il manquait la fontaine de la rue d'Enfer
  6. Histoire civile, physique et morale de Paris. Par J.- A. Dulaure, Volume 9 Par Jacques-Antoine Dulaure
  7. Histoire civile, physique et morale de Paris. Par J.- A. Dulaure, Volume 9 Par Jacques-Antoine Dulaure
  8. 8,0, 8,1, 8,2, 8,3, 8,4, 8,5 et 8,6 Les ouvrages, section les regards sur 400ansaqueducmedicis.org
  9. Regard numéro I, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. Regard numéro II, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. 11,0, 11,1 et 11,2 Aqueduc dans son ensemble avec ses ouvrages extérieurs : regards n°s 3, 4 et 5, inscription par arrêté du 10 février 1988 base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. Regard numéro III ou regard de la Loge base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. Regard numéro IV, ministère français de la Culture
  14. « Notice no PA00086634 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Aqueduc dans son ensemble : 17e siècle, 19e siècle ; Pont-aqueduc Médicis : 1er quart 17e siècle, par Thomas FRANCINE, base Mérimée, ministère français de la Culture