Abbaye Sainte-Geneviève

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Sainte-Geneviève, Nicolas Ransonnette (1745-1810)

L'abbaye Sainte-Geneviève est une ancienne abbaye dont plusieurs bâtiments forment l'actuel lycée Henri IV dans le 5e arrondissement de Paris sur la montagne Sainte-Geneviève.

Description

L'abbaye est fondée en 502 par Clovis et son épouse Clotilde, ses bâtiments et jardins s'étendaient entre l'ancienne rue des Fossés Saint-Marcel devenue la rue de l'Estrapade au sud, le carré Sainte-Geneviève devenue la place Sainte-Geneviève au nord, la rue Bordet devenue la rue Descartes à l'est et jusqu'à la rue de la Bretonnerie, supprimée lors du percement de la rue Soufflot, au-delà de l'église neuve de Sainte-Geneviève, futur Panthéon, et de la nouvelle place Sainte-Geneviève, actuelle place du Panthéon, à l'ouest.

Le lycée Henri IV occupe les anciens bâtiments conventuels de l'abbaye, datant des XIIIe et XVIIe siècles et classés aux monuments historiques[1].

L'église Saint-Étienne du Mont, paroissiale, est mitoyenne de l'abbaye et est situé sur son territoire.

De la première église abbatiale, il ne reste plus que le clocher connu actuellement sous le nom de « tour Clovis », situé également dans l'enceinte du lycée Henri IV.

L'abbaye Sainte-Geneviève est présente sur les plans de Paris en 1760 et 1771.

Démembrements et dépendances : église Saint-Étienne du Mont, église Saint-Médard, église Sainte-Geneviève la Petite ou des Ardents

L'ancienne résidence de campagne des moines de l'abbaye est devenue le parc Sainte-Périne dans le 16e arrondissement.

Voir aussi

Notes et références

  1. « Ancienne abbaye Sainte-Geneviève, actuel lycée Henri IV », base Mérimée, ministère français de la Culture