Île de la Cité

De WikiGenWeb
Aller à : navigation, rechercher
Plan de Turgot de 1739, extrait Île de la Cité.
Plan de l'île de la Cité au XVIIIe siècle

L'île de la Cité, ou, plus anciennement île du Palais, est une île de Paris sur la Seine dans le 1er et le 4e arrondissement, quartiers Saint-Germain l'Auxerrois et Notre-Dame. Elle avait donné son nom au quartier de la Cité dans l'ancien 9e arrondissement[1] et plus anciennement au 1er quartier de Paris dans ses limites de 1760[2].

Description

Cette île est présente au Haut Empire et au Bas Empire, elle fait alors partie de Lutèce, elle est également présente sur les plans de Paris en 1760 et 1771, en l'an 1450 dans le second quartier de Paris et dans le Dit des rues de Paris (ca 1280-1300) ou Guillot de Paris dénombre 36 rues dans la Cité.

Plusieurs petites anciennes îles lui ont été rattaché lors de la construction du Pont Neuf dont l'île aux Juifs ou île des Templiers et l'île de la Gourdaine ou île du moulin de la Monnaie (dit de la Gourdaine).

La partie est de l'île était occupée en grande partie par le quartier canonial, dont l'accès était contrôlé par quatre portes fermées la nuit, ce quartier était constitué de propriétés exemptées d'impôts, les laïcs pouvaient y louer une maison, avec pour avantage l'exemption fiscale et l'immunité face à la justice royale, le quartier était bien entendu interdit aux femmes.

Durant la Révolution, l'île porte de le nom d'île de la Fraternité[3].

Voies actuelles

À l'ouest Au centre À l'est

Voies disparues

À l'ouest Au centre À l'est
Le pont aux Meuniers (en bas à gauche)

Bâtiments remarquables

À l'ouest Au centre À l'est

Anciens édifices

À l'ouest Au centre À l'est

Sur cette île, qui faisait alors partie de Lutèce, se trouvait, au Bas Empire, l'ancien palais à l'emplacement du palais de la Cité[4] et la basilique à l'emplacement de l'actuelle place Louis Lépine, découverte lors des travaux de percement du métro en 1906[5], l'île était alors entourée d'une enceinte gallo-romaine de Paris, constituée d'un mur épais dressé à une quinzaine de mètres des rives de la Seine de l'époque, plaque rue de la Colombe et vestiges à la crypte archéologique du parvis Notre-Dame.

Le pilier des Nautes, du Ier siècle, Haut Empire, composé de pierres d'autel sculptées, est trouvé en 1711 sous une travée de la cathédrale Notre-Dame de Paris, offrande des bateliers de la Seine (les nautes) à l'empereur romain Tibère, actuellement exposé dans la salle du frigidarium[6] des thermes de Cluny[7] et le pilier de Saint-Landry, du IIe siècle, Haut Empire, est découvert en 1829 à l'occasion de travaux sur l'île de la Cité, également exposé au musée de Cluny[7].

Voir aussi

Notes et références