FranceGenWeb
Cousins 19

Les communes étudiées

[Sommaire] [Présentation] [Les généalogistes] [Les patronymes étudiés] [Les communes étudiées]
[Présomptions de cousinage] [Cousinages avérés] [Tableau de bord] [Quoi de neuf ?]
Accès direct à FGW-Cousins Accès direct à FranceGenWeb

Vous pouvez consulter ici les pages des 326 communes de laCorrèze
à partir de la liste alphabétique: 
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
ou par accès direct
Estivals   Plus d'informations sur Estivals grâce à FGW-Communes (FranceGenWeb) 
Site Web :  
Registres en mairie :
Accès :
??? 
Registres aux A.D. :  
Notes :  
Nous manquons d'informations sur les registres de la mairie de Estivals; si vous en avez, merci de nous les envoyer afin que tout le monde en bénéficie
Bibliographie :  

Les 4 généalogistes ayant des ancêtres dans cette commune
Cliquer sur un généalogiste pour accéder à sa page sur ce site ou sur le symbole icone de courriel ou icone de site devant son nom pour lui écrire.
icone de courrielARCHASSAL Pierre-valéry  icone de courrielPETIT Marie-claude  icone de courrielSERIEYX Marc  icone de courrielSOBIENIAK Chantal 

Les 23 patronymes cités dans cette commune (Cliquer sur un patronyme pour voir dans quelles autres communes il est cité)
ARCHASSAL - AUDUBERT - BOUSSONIE - CLAVEL - CRAMIES - CRAMIES (DE) - DELPY - DUFAURE - GAY (DE) - GEOUFFRE-la-PRADELLE - GOULMY - GRAMOND - HEUR DESAGES, DHEUR-DESAGES (D') - LAFON - PETIPAS - PIGNARDEL - PINARDEL, PYNARDEL - POUCH - ROUCHAUD - ROUX - SERRE - SOURZAT - VERGNE -





FGW-Cousins 19
[Sommaire] [Présentation] [Les généalogistes] [Les patronymes étudiés] [Les communes étudiées]
[Présomptions de cousinage] [Cousinages avérés] [Tableau de bord] [Quoi de neuf ?]

Parmi les services de FranceGenweb:
CulteGenWeb service d'entraide de traduction Annuaire des dpts d'archives dpartementales et nationales en France et des archives nationales trangres - Cadre de classement - Infos diverses L'entraide en France pour vous
dynCGW 10.0
7.0.13
© 2000-2019 Francegenweb
Site géré par Valérie Auroy