An unexpected error occured. Please try again later.
Le Fur - La base Héraldique de FranceGenWeb
logo FranceGenWeb

Recherche +
Membres enregistrés
Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Identifiez-moi automatiquement lors de ma prochaine visite?

» Mot de passe oublié
» Inscription
 
Image aléatoire

Audebrand (d') 1ère version
Audebrand (d') 1ère version
Commentaires: 0
Jeannot29


Le Fur
Le Fur

            

Le Fur
Description: "écu ancien parti, à gauche d'azur accompagné de trois merlette d'or 2 et 1, à droite d'argent accompagné d'un pin de sinople - un casque de profil à 5 grilles par-dessus l'écu"

Demandé par : Patrick LE FUR
Mots-clés:  
Date: 04.11.2004 21:49
Hits: 7438
Télécharger: 1
Estimer: 1.51 (286 Votes:)
Taille: 5.9 KB
Postée par: Jean-François Binon


Auteur: Commentaires:
le fur
Membre

Enregistré depuis le: 24.07.2011
Commentaires: 2
Origines des sArmes

Famille Colin, Seigneur de la Briaye, de la Herbetière, de la Champelière et d'Ardennes, d'azur à trois merlettes d'or : Simon Colin croisé en 1248; Julien, capitaine de cinquante hommes d'armes, marié à Catherine de Saint-Didier, fonda à Saint-Julien la chapellenie de Sainte-Catherine en 1400; trois présidents aux requêtes depuis 1710; un abbé du Tronchet puis de Bonrepos en 1776; un chef d'escadre en 1784; un page du Roi en 1785 puis enseigne des gardes françaises, fusillé à Quiberon en 1795.
Ancienne extraction, neuf générations; montres de 1513 à 1544.
Famille Le Fur, Seigneur de Garzancloarec, d'argent au pin de sinople : Guillaume Le Fur , vivant en 1535, épouse Jeanne de Bahezre.
Extraction, six générations, montres de 1543 à 1562, paroisse de Saint-Gille-Pligneau, év. de Cornouaille.
24.07.2011 12:15 Offline le fur
le fur
Membre

Enregistré depuis le: 24.07.2011
Commentaires: 2
Histoire

Garz an Cloarec (ou le Fossé du Clerc), manoir et métairie noble, était à Guillaume Le Fur, d'après la montre de Cornouaille, pour l'année 1543. Dés 1535, il avait épousé Jehanne Le Bahezre. Les Le Fur avaient pour armes d'argent au pin de sinople. En 1580, aveu de Nicolas Le Groët ou Graët, et d'Anne Le Fur. En 1595, Philippe Le Fur est compté parmi les ligueurs, assiégés dans la ville de Quimper. En 1612, Françoise Le Fur. Cette terre fut partagée en quatre parties, comme on le voit par les aveux d'Elie Geffrain, sieur de Folleville, en 1645, et de Christophe Le Mintier, en 1647. Aveu de Jacques Le Mintier et d'Olive Ducos. Catherine Le Mintier, épouse séparée de biens de Jean de la Rivière, sieur de Crémieux (ou Grémieux), afféagea des terres au village dé Sulcaniou, et prétendit en retenir la mouvance ; la cour de Quintin réclama contre ses prétentions et fit reconnaître ses droits (M. L. Audo).
06.10.2011 00:19 Offline le fur



Image précédente:
   Le François des Courtis de la Groye  
 Image suivante:
Le Gac   

 

Ce site à but non lucratif a été créé afin de permettre une entraide dans un cadre généalogique ou historique. FranceGenWeb s'engage à retirer immédiatement du site toute publication qui s'avèrerait être l'objet d'un droit réservé ou qui serait jugée comme une atteinte au respect de la vie privée.
Voir les conditions de réutilisation des dessins - Nous contacter


Page valide HTML 4.01 et CSS2 - Amaury, Fred et Jacques - FGW © 2004-2016 RSS Feed: Le Fur (Commentaires) (5.6.28)