En avril 2017 Yahoo a été joint à AOL pour former Oath 'société de médias numériques et mobiles regroupant plus de 50 marques à travers le monde (Yahoo, HuffPost, Engadget, TechCrunch, Moviefone et Makers, etc.) et membre de la famille d’entreprises Verizon qui cherche à façonner l’avenir des médias' (sic) comme le dit leur FAQ. Cela n'a a court terme eu aucun changement sur les listes utilisées par les généalogistes.

Cette semaine, Oath a annoncé changer les conditions d'utilisation de Yahoo en particulier en prenant la décision de ne plus autoriser les utilisateurs à charger des contenus sur le site Yahoo Groupes, À compter du 21 octobre, il ne sera plus possible de charger des contenus sur le site et à partir du 14 décembre, tous les contenus déjà chargés sur le site seront supprimés définitivement. Jusqu’à cette date, il est possilbe enregistrer ce que l'on a chargé. Les fonctionnalités suivantes disparaissent :

*   Fichiers
*   Sondages
*   Liens
*   Photos
*   Dossiers
*   Le calendrier
*   Base de données
*   Pièces jointes
*   Discussions
*   Mises à jour de mail
*   Résumé des messages
*   Historique des messages

Le site Yahoo Groupes va continuer à exister, mais tous les groupes publics deviendront privés ou limités. Tous les nouveaux membres de groupe devront demander une invitation ou être invités par un administrateur. Les administrateurs continueront à gérer différents paramètres, mais certaines fonctionnalités seront limitées. Les possibilité de téléchargement offertes ne permettent que de charger la liste des groupes auxquels on appartient, les messages que l'on a publiés et les photos et fichiers que l'on a partagé. Autrement dit l'historique des messages est impossible à charger. J'ai essayé pour vous de télécharger mes données et si j'ai bien récupéré la liste des groupes, je n'ai récupéré aucun message ni aucune photo que j'ai posté ou non, que je sois membre ou administrateur du groupe.

Il semble évident qu'un certain nombre de listes vont migrer vers des forums (même si la forme n'a pas pris partout jusqu'ici), d'autres vont migrer ou fusionner avec ceux de Facebook pour lequel la dépendance à une plateforme reste un problème de pérennité, d'autres enfin vont migrer vers Framalist (une solution open source). Le gros souci pour le généalogiste que je suis est la perte d'information organisée car les archives de ces groupes de généalogie vont disparaitre.

La manœuvre de Oath se veut habile : limiter grandement les possibilités d'utilisation, la majorité de celles qui ont des utilisateurs vont fuir, et devant le peu de listes restant vivantes, ils pourront alors fermer le service sans craindre la vindicte populaire.


*** addendum du 20/10/2019 sur la réalité des données téléchargées ***