Les sites qui se mettent en place ne se montent bien sûr pas tous sur le même modèle et l'on retrouve du payant et du gratuit, du franco-français et de l'américain, du systématique et du particulier, du passé et du présent, bref on en retrouve pour tous les goûts.

Tout d'abord évoquons le plus ancien de ces sites Toujoursla qui propose d'écrire des récits illustrés, de témoigner, à propos d'êtres, de lieux, d'objets et d'évènements qui resteront à jamais dans nos coeurs et dans notre histoire. Le site de cette association martiniquaise à envergure nationale existe depuis 2003 mérite que vous vous y arrêtiez !

Plus récent et toujours en langue française mais orienté sur le contemporain, Civismemoria est une bibliothèque du souvenir historique recueillant les témoignages d’hommes et de femmes ayant vécu directement des moments historiques.

Enfin la version américaine des choses, le site commercial Footnote vient de créer (le 10 septembre dernier) un service de souvenirs historiques. Cette fois ci l'approche est générique et tout américain décédé et ayant eu un dossier informatisé de sécurité sociale se retrouve avec une page vide à compléter par les proches. Dick Eastman sur son blog qualifie ce service de "nécrologie 2.0" puisqu'on peut y rédiger le panégyrique de ses proches et de "réseau social des décédés" puisque l'on peut y figurer les liens entre amis décédés.
A noter que ce service présenté lors de la conférence Techcrunch 2008 a généré des commentaires des juges qui cherchent à établir un classement des nouveautés présentées, commentaires repris dans la note de Dick Eastman. Je retiens que le seul commentaire négatif est venu du blogueur Loïc Le Meur qui a été le seul à s'inquiéter des questions de vie privée en soulignant que le nombre de plaintes des personnes citées sera par essence inexistant.

Et vous qu'en pensez-vous ?