Le roi de France va alors habilement s'allier à son cousin le roi d'Espagne contre l'Angleterre

Le problème du roi de France est de faire sortir sa flotte bloquée à Brest par une escadre anglaise. La solution adoptée va être d'attaquer conjointement avec les espagnols la place de Gibraltar. Les anglais sont obligés de faire venir leur flotte devant Gibraltar et ouvrent ainsi la route de l'Atlantique aux français. Un deuxième point dur subsite, il faut se battre dans les Antilles face à une autre escadre anglaise. En parallèle, les troupes françaises des Indes sont la cible des anglais.

Ainsi la guerre d'indépendance va commencer pour les français par des batailles hors du sol américain. On peut définir 4 grands champs de bataille : L'Espagne (Gibraltar, Minorque), les Antilles (Grenade, Guichen, St Domingue, Ste Lucie, Tobago, St Martin, Martinique) , l'Inde (Pondichery, Trinquemale, PortoNovo, Negapatam, Gondelour) et enfin le territoire américain. Il existe aussi quelques territoires d'action plus exotiques relevant de combats entre troupes françaises et anglaises.

Voici une liste des régiments et vaisseaux ainsi que leurs territoires d'engagement. Il ne s'agit que des corps constitués, plus de vingt régiments métropolitains fournirent des détachements qui combattirent sur les vaisseaux. Certains régiments mobilisés pour l'occasion ont été créé à partir de compagnies issues de régiments métropolitains.

Pour donner une idée de l'ampleur de l'engagement français dans la guerre d'indépendance américaine, on pourra comparer la liste des régiments engagés avec la liste des régiments de l'ancien régime. Le résultat est une projection extérieure des troupes d'environ 35% ce qui énorme pour l'époque.

On peut également comparer la liste des bateau engagés avec les listes des bateaux de ligne de l'ancien régime. Le résultat est une projection extérieure de la marine d'environ 80%.

Il y a actuellement 34682 soldats dans la base La FayetteGenWeb