soixante-quatre ans, garde-champêtre, et Jean-Louis Ovide Hanus, agé de vingt-sept ans, passeur d'eau, et tous deux domiciliés audit Warcq, lesquels nous ont déclaré que cejourd'hui, quinze du présent mois de Novembre, à une heure et demie de l'après-midi, ils ont retiré de l'eau, près la chapelle de St Hilaire, t(errois) de Warcq, le cadavre d'un enfant du sexe féminin, agé d'environ deux jours, et lequel enfant ne portait aucun vêtement, il a été transporté à Mézières où les hommes de l'art ont constaté qu'il avait vécu environ une demi-heure. De quoi nous avons aussitôt drefsé le présent acte, et après que nous leur en avons donné lecture les comparants l'ont signé avec nous.''

(entre parenthèses: parties peu lisibles)

Cet acte ne permet sans doute pas de progresser dans sa généalogie, mais cet acte permet d'avancer dans la généalogie, approcher une époque, un lieu et des individus. Des détresses et des situations, singulières et plurielles. Ici une histoire et l'histoire se croisent, la fin d'une histoire comme continuité de celle-ci. Cet acte ne m'avance pas beaucoup, je n'aurais pas aimé passer à coté!