Un article récent d'Olivier Ertzscheid, excellent blogueur à l'origine de deux articles précédents deux fois sur ce blog (ici et ) a attiré mon attention. Il nous rappelle que les difficultés actuelles de l'entreprise Yahoo! peuvent conduire à l'arrêt de certains de leurs sites pour conserver le coeur de leur activité. L'exemple de la fermeture de Delicio.us l'an dernier est souligné et votre serviteur a été parmi les internautes à ne pas avoir le temps de rapatrier ses données et a perdu l'usage de son compte. L'exemple actuel de flickr et le blocage des logiciels de rapatriement des photos est également inquiétant.

Cela nous rappelle combien l'utilisation actuelle des listes de diffusions (toutes chez Yahoo) est peu robuste à une décision unilatérale de fermeture. Les archives pourraient disparaitre (celles de delicio.us ont pu être sauvées par les fondateurs de Youtube) mais rien ne garantit que celles des listes intéressent un investisseur. Il est dommage qu'aucune solution alternative n'ai vu le jour. Je l'avais appelé de mes vœux devant le congrès national de généalogie en 2009, malheureusement il faudrait un gros investissement pour cela et personne ne s'est saisi du sujet, n'est allé solliciter des subventions, rien n'a changé depuis lors. Je soulignais dans mon intervention devant le congrès qu'il serait opportun que ce ne soit pas une entreprise qui s'empare du problème (elle même pouvant être à son tour frappée par la crise) mais un regroupement associatif sous égide du ministère de la Culture qui lance le développement d'un logiciel libre, la FFG me semblant toute désignée pour fédérer l'initiative.

Certaines listes ont bloqué l'utilisation du logiciel Aspigroupes qui permettait de rapatrier les archives. Ce logiciel a lui même disparu de la toile, restreignant son utilisation aux seuls utilisateurs enregistrés avant sa disparition. La démarche de récupération des archives qui était simplifiée est désormais en très fastidieuse et on peut se demander comment il serait possible de la réaliser pour une liste, alors je vous laisse imaginer pour l'ensemble des 250 listes ! On se souviendra également que de nombreuses listes ont déjà disparu sans laisser de trace, rappelons nous par exemple de la disparition en mars 2007 de la liste CGIV35 dont je n'ai jamais entendu dire que les archives ont été sauvegardées.

D'autres se sont dirigés vers des forums, la plupart sont hébergés par les grands acteurs du secteur (Geneanet, Genealogie.com) mais là encore on est dans la même dépendance à la solidité financière d'une entreprise unique. D'autres ont développé leur solution locale et indépendante (je pense à genpdc par exemple que je félicite) mais la multiplicité des adresses de forum à visiter quand on a une généalogie un tant soit peu répartie en France rend l'exercice difficile. Les forums n'étant que mal liés à la lecture par mail on est là dans un modèle qui marche mal pour les listes ayant actuellement un petit volume mais qui répond au besoin des gros volumes. Le forum nécessite aussi plus de modération qu'une liste Yahoo (les spammeurs sont plutôt bien exclus par Yahoo au niveau global des listes et le modérateur n'a que peu de travail à faire). Les forums FranceGenWeb ont d'ailleurs été mis de côté vu le peu de messages d'une part et vu le travail de modération que ça demandait. Rassurez vous on a gardé les archives ;o)

A mon sens on se dirige vers une disparition d'une somme immense d'informations, certes mal exploitées mais qui regorgeait de pépites et de travail. Et vous que pensez vous de la situation ?