Les archives en ligne sont régulièrement l'objet d'attaques de la part d'organismes gouvernementaux, nous nous étions déjà émus de décisions de la CADA et de la CNIL qui allaient à contre sens pour le généalogiste. Désormais c'est la commission européenne qui au nom du droit à l'oubli attaque ces ressources, comme nous le signale la très sérieuse AAF (Association des Archivistes de France)