Le gouvernement britannique puis le gouvernement irlandais viennent de lancer des réflexions sur le droit d'auteur, avec pour but de re-dynamiser l'économie. Aucun dogme en terme de durée ou de licence de n'échappera à la loupe dans ces deux pays. Ils semblent dans leur analyse rejoindre Numerama qui titrait dès 2008 "Pourquoi la propriété intellectuelle amplifie la crise financière"